Tonya Villafana
Bienvenue de la part de Tonya Villafana, AstraZeneca

Grâce à un vaccin conçu pour le monde entier, nous pouvons reconstruire l’avenir ensemble, comme une seule et même communauté mondiale.

 

Dernières actualités de COVAX

 
Gavi
Pour en savoir plus : www.gavi.org
 

Tracker de suivi des autorisations pour le vaccin COVID-19 AstraZeneca


87autorisations au total
 
 

Ceux qui oeuvrent pour le vaccin

Des personnes aux quatre coins du monde jouent un rôle essentiel pour faire de notre vaccin une réalité. Découvrez quelques-unes de leurs histoires.

 
Dr Aurélia Nguyen
Suisse
Garantir un accès équitable dans le monde entier
Pam Cheng
États-Unis
Trouver l'équilibre et faire face à cette crise mondiale
Dr Jim Goldenberg
États-Unis
Mettre en place un centre d'essais cliniques dédié à la recherche sur les vaccins
 

Loading......

Le vaccin COVID-19 AstraZeneca est un vaccin utilisé pour protéger les personnes âgées de 18 ans et plus contre la COVID-19, qui peut provoquer une maladie grave, voire le décès. Il prépare le système immunitaire à identifier et détruire le coronavirus, le SARS-CoV-2, le virus qui provoque la maladie COVID-19. Il utilise un vecteur viral de chimpanzé à réplication défectueuse basé sur une version affaiblie d'un virus du rhume commun (adénovirus) qui provoque des infections chez les chimpanzés et contient le matériel génétique de la protéine de pointe (ou protéine spike) du virus SARS-CoV-2. Après la vaccination, la protéine de surface spike est produite, amorçant le système immunitaire et l’incitant à attaquer le virus SARS-CoV-2 s’il infecte plus tard le sujet. Cette technologie du « virus modifié » a été testée de manière rigoureuse et utilisée avec succès pour fabriquer les vaccins pour d’autres maladies.

Références:

Lorsqu’il est injecté, le vaccin transporte le code génétique de la protéine Spike du coronavirus jusque dans les cellules du corps. Celui-ci commence alors à produire la protéine Spike de lui-même. Les cellules immunitaires dans le sang reconnaissent la protéine Spike comme étant un « envahisseur ». Le corps commence donc à fabriquer des anticorps et des cellules immunitaires (appelées lymphocytes T) qui ciblent et détruisent les cellules portant cette protéine Spike. Le système immunitaire peut ensuite à l’avenir repérer le coronavirus, en reconnaissant la protéine Spike à sa surface, et signaler une production rapide d’anticorps et de lymphocytes T supplémentaires. Cela empêche le coronavirus de se propager et réduit les dommages causés par la COVID-19.

Bien que l’évaluation des vaccins contre le coronavirus ait été plus rapide que d’habitude car la pandémie représente une urgence de santé publique majeure, aucun risque n’a été pris concernant leur sécurité d’emploi. Plus de 60 000 personnes dans le monde ont participé à l’évaluation de ce vaccin dans le cadre d’essais cliniques, et il s’est avéré très efficace contre tous les degrés de gravité de la COVID-19 et pour toutes les tranches d’âge chez l’adulte. Les organismes de réglementation qui approuvent les médicaments ont des règles claires et strictes pour l’autorisation de tout nouveau médicament, et le vaccin a à présent reçu une autorisation d’utilisation d’urgence ouconditionnelle dans plus de 70 pays.